vendredi 13 octobre 2017

Camille et Adèle

Le dimanche, une troupe de dessinateurs se retrouvent chez Camille pour travailler ensemble.

Résultat, un tableau inspiré par l'univers de Cam Dup, suivi d'un mini jardin moussu pour Adèle.
(elle est encore trop jeune pour que vous la connaissiez, mais ça viendra, la relève est assurée)







Portail, coussin, écharpes, tout est bon dans le crochet

Aujourd'hui, j'ai repeins le portail qui avait souffert lors de l'incendie

( cf moult post en arrière)

 

Du coup, je me souviens de l'hiver dernier et de ces quelques jours de givre.





Et pendant ce temps, je crochetais sur commande pour ma grande fille une écharpe très longue, bleue et dorée et un coussin inspiré par Steven Universe, dessin animé génial, ultime référence familiale.

Vive Rebecca Sugar, cartoonist, song writer, impressionnante.


Contente

lundi 25 septembre 2017

Paysages




Les grands sujets de la peinture.

 Les femmes nues de préférence et les paysages. 

Les femmes, ma tendance naturelle va vers le rhabillage parce que ça va bien deux minutes mais là, ça fait un moment que ça dure.



Avec le paysage, on peut partir dans tout les sens, regarder

en haut en bas, autour, faire attention pour que ce soit bien ressemblant ou fantasmer,

montrer l'invisible, construire un univers ou juste ce qui est là.









La terre vue du dessus de lit.

Mérinos sur carton








 Transformer les histoires glauques en paysages, comme Bobby Lapointe faisait des chansons fantaisistes avec ses amours parfois tristes, surtout vers la fin.





  






 Banlieue tissée

laine sur carton
    

Peinture acrylique sur carton
Et tout se termine dans la cuisine

Allumer/ Eteindre/Allumer/Eteindre/Allumer?




















 Vestiges d'une civilisation 
qui pourrait avoir l'amabilité de disparaitre.
Fantasme. J'ai piqué le cadre au musée de peinture de Grenoble


 Les trois couleurs de la lumière, les concurrentes de la peinture; et une petite orange.



 J'ai pas les mots
ampoules usagées, fil acrylique 
sur poster récupéré à l'exposition "Take me,I'm yours" à l'hotel de la monnaie.
Je ne connais pas le nom du photographe, j'espère qu'il me pardonne.





 Ce travail sur les ampoules m'a été inspiré par 
Hélène Nicolas dite Babouillec SP,
personne extraordinaire  de vie et d'intelligence,
(Je salue également sa mère, une héroine moderne qui a toute mon admiration)

Regardez le film de Julie Bertuccelli"Dernières nouvelles du cosmos"
 

Réduire

Ceux là je ne les ai pas exposées.
Les têtes réduites des Kouachi et Koulibali.
Elles sont venues inconsciement, sorties du fond de je ne sais quoi, mais d'un coup elles étaient là devant moi.
 Sans que je sache quoi en faire. 
Mais pas de nobles sentiments de pardon.

Danse

                  Au départ, je voulais de la joie et de la lumière puis il y a eu l'attentat d'Orlando.

Crochet ménager ( détails)

Sprouch


Frrout


Glouglou


Platch


Spiich et Spicht


dimanche 24 septembre 2017

Du crochet chez Hollander

 Eloignement  (trois histoires maternelles) 

suivies de leur série de peintures qui les fait disparaitre. Ouf

    

Crochet sur carton




acrylique sur carton


 

L'oiseau est de Carole Chaix qui exposait l'année dernière une incroyable installation de volatiles. cette année elle a donné un permis de colorier à tout ceux qui sont passés par là.


Merci à Pascale Forget qui m'a invité à exposer pour les portes ouvertes.

Les dessins et peintures derrière la fenêtre sont d'elle, travaux sur Antonin Artaud.

 



 Malachite 

Demerde toi( pour devenir une femme)

Encore des histoires de famille.


Coquette et Jupette sont dans la cuisine







La dame aux yeux tristes est de Pascale Forget

PUUUSCH 2017

 en compagnie de Frrout, Sproouchtch, Pschit et Glouglou. 

Sprichh s'excuse, il était pressé de partir dans sa nouvelle maison ou il pourra se rendre utile.

Merci Hollander

lundi 26 septembre 2016

Le portail nouveau est arrivé

Après avoir crocheté tout l'été, 
enfin 
la nouvelle installation dans ma galerie préférée, ma rue.











Triptyque
Acrylique et divers fils au crochet
250/74

J'adore accrocher dans la rue, c'est toujours l'occasion de belles rencontres.
Merci à tous pour votre présence sympathique.